Innovation pour la Gestion des Eaux Pluviales à Moissy 2 Les Chevrons

Les eaux pluviales font courir à l’environnement immédiat plusieurs risques : inondations incontrôlables, modification artificielle du régime d’alimentation de la nappe phréatique et pollution du milieu récepteur (nappe phréatique ou cours d’eau) car les eaux en ruisselant se chargent de polluants (poussières d’origine minérale, matières organiques, hydrocarbures, ...), et provoquent même des pics de pollution sévères après une période de temps sec. Par ailleurs, lorsque leur débit n’est pas régulé avant rejet dans les réseaux publics, elles provoquent un risque de saturation des canalisations, source d’inondation. Leur prise en compte peut représenter un enjeu capital pour la collectivité.

Conscient de ces risques et de l’enjeu en matière environnementale, Prologis a innové sur son site de Moissy 2 en mettant en place une gestion des eaux pluviales à la parcelle.

La gestion des eaux pluviales à la parcelle permet de garantir la qualité de l’eau restituée au milieu naturel et préserver la capacité des réseaux de collecte publics. Sur son site de Moissy 2, Prologis, en partenariat avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie, a innové en faisant le choix d’une gestion alternative des eaux pluviales à la parcelle.

Explication d’Olivier Barge, Directeur Projets et innovations Europe du Sud, Prologis

La gestion des eaux pluviales à la parcelle, en quoi cela consiste ?

La gestion des eaux pluviales provenant des toitures de bâtiments et des voiries diminue les risques d’inondation et limite la pollution due à des rejets mal maîtrisés.

Concrètement, il s’agit de diriger les effluents pluviaux directement vers des fossés, des espaces verts creux ou des noues d’infiltration répartis au plus près des espaces imperméabilisés que constituent les parkings et voieries du site. Ces espaces verts sont plantés avec des essences végétales ayant un effet d’absorption des polluants pour éviter qu’ils ne rejoignent le sous-sol. De cette façon, on se rapproche au mieux du cycle naturel de l’eau.

Quel est l’intérêt d’une telle gestion ? Grâce à ce procédé, Prologis contribue au désengorgement des réseaux d’assainissement de la collectivité et à la prévention de la perturbation du régime de réalimentation de la nappe phréatique. Par ailleurs, la mise en place des différents ouvrages d’infiltration assure l’embellissement paysager du site.

Ce procédé a-t-il vocation à être déployée sur d’autres sites à l’avenir ?

Fort de cette première expérience réussie, et en tant que membre du CIBI (Conseil International Biodiversité et Immobilier), nous envisageons d’adopter le même principe de gestion des eaux pluviales sur de futurs sites à développer.

Actualités