Les Rencontres Prologis : Deuxième Edition sous le Signe de l’Intelligence Artificielle et de la Robotique

 

Après une première édition remarquée sur le thème du changement, Prologis a une fois encore captivé son audience avec cette deuxième édition des Rencontres Prologis sur le thème de la Robotique et de l’Intelligence Artificielle.

Réunis le 20 juin dernier au Pavillon Dauphine à Paris, clients et prospects ont pu assister à un débat passionnant entre Alexandre Cadain, Co-fondateur et CEO d’Anima, et Fabien Bardinet, Président Directeur Général de Balyo, animé par Jean-Philippe Guillaume de Supply Chain Magazine.

Devant une assemblée de professionnels de la logistique, Alexandre Cadain, jeune ambassadeur social de l’intelligence artificielle, défend l’idée que l’intelligence artificielle ne doit pas être une menace, mais l’opportunité inédite et urgente de construire des futurs vertueux. A contre-courant des discours médiatiques ambiants, il se pose comme le garant d’un discours à la fois humaniste et optimiste sur cet outil controversé. Selon lui, il est une responsabilité humaine que celle d’orienter les usages de l’intelligence artificielle vers le bien pour enfin « donner une âme à l’intelligence artificielle. » De sorte que de nouvelles collaborations humain-machine se dessinent et puissent libérer l’humain de tâches répétitives à faible valeur ajoutée.

De son côté, Fabien Bardinet, l’un des pères français de la robotique, PDG de Balyo, souvent présenté comme acteur majeur de la révolution logistique, lance d’entrée de jeu avec audace que « la robotique va détruire des millions d’emplois et c’est une très bonne nouvelle ! ». Il décrit un futur où les machines remplaceront les humains pour les tâches simples : « La robotique permet surtout de faire muter des métiers vers des tâches à plus forte valeur ajoutée. Des emplois peuvent disparaître, mais ils seront remplacés par d'autres qui offriront d'autres services où l'humain est durablement inégalable. » Convaincu, il affirme avec détermination que l'emploi n'en pâtira pas, car pour créer de l'emploi "il faut commencer par détruire l'emploi" !

Deux heures d’échanges de haut niveau, conclus par François Rispe, Directeur Général, Europe du Sud, Prologis, ayant permis de porter un regard audacieux et optimiste sur la logistique du XXIème siècle et ses impacts économique et humain.

Actualités